top of page

Qu'est ce que le Placenta Accreta ?

Causes Du Placenta Accreta

Le placenta accreta, est une complication qui peut survenir au cours d’une grossesse lorsque le placenta se développe trop profondément dans la paroi utérine et ne peut donc pas se détacher au moment de la naissance.
Le placenta accreta  présente trois cas classés en fonction du degré de progression du placenta dans la paroi uterine:
Accreta, Increta et Percreta (le cas le plus sévère).

Causes Du Placenta Accreta
Causes Du Placenta Accreta
Causes Du Placenta Accreta

Quels sont les facteurs de risques ?

Chirurgie Uterine

Le risque de développer un placenta accreta augmente avec le nombre de précédentes césariennes ou chirurgies utérines (curetage, IVG...)

Age maternel

Plus l'age de la mère est avancé, et plus le risque d'anomalie placentaire augmente. Cela est vrai également avec la multiparité.

Placenta Praevia

La présence d'un placenta praevia : lorsque le placenta s'insère dans la partie basse de l'uterus, recouvrant partiellement ou totalement le col

En France, une étude récente montre que plus de la moitié des femmes atteintes de placenta accreta n’ont pas d'antécédent de césarienne ou de placenta praevia. Chez ces patientes, le taux de complications au cours de l’accouchement est plus faible*.

*Kayem et al, BJOG 2021

Diagnostic d'un placenta accreta 

Un Placenta Accreta augmente significativement le taux de complications pendant la grossesse et à la naissance. Il est important que les femmes présentant des facteurs risques de développer cette pathologie soient diagnostiquées et prises en charge dans des centres spécialisés. 

Le diagnostic anténatal d’un Placenta Accreta se fait par échographie ultrasonore.  

Lorsque l’on suspecte un Placenta Accreta, un suivi rapproché est mis en place par une équipe spécialisée. Il est parfois nécessaire d'être hospitalisée dans un service de grossesse pathologique jusqu'à la naissance du bébé par césarienne. Le diagnostic est très important car il permet de prévoir en amont le traitement le plus approprié

Parfois un IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) peut être nécessaire pour visualiser les liens entre placenta et les organes alentour, comme la vessie.

Ces examens ne sont pas dangereux pour le bébé.

Certains cas de placenta accreta ne sont pas diagnostiqués au cours de la grossesse et le caractère adhérent du placenta ne sera découvert qu’au moment de la césarienne ou de l’accouchement lorsqu’il ne sera pas possible de le détacher de la paroi utérine.

Il y a très peu de symptômes associés à une grossesse avec placenta accreta ce qui rend son diagnostique d'autant plus difficile.  

VERSION FRANCAISE A VENIR.... PATIENCE

Traitements et prise en charge
des placenta accreta

 

Dans la plupart des cas de Placenta Accreta, une césarienne sera prévue quelques semaines avant la fin du terme, en général entre 34 et 36 semaines de grossesse afin d'éviter une intervention en urgence.

Votre équipe médicale utilisera les échographies ainsi que l’IRM pour planifier un traitement chirurgical ou concervateur.

  • Le traitement chirurgical:

Dans les cas de Placenta Accreta, après la naissance le Placenta reste accroché fermement à l'utérus. Tenter de le détacher présente un risque élevé d'hémorragie. Pour réduire ce risque, et selon le degré d’accretion, votre équipe medicale peut recommander une ablation de l'utérus. Cette operation s’appelle une Hysterectomie. 

Au cours de l'hystérectomie partielle,  l'utérus est retiré. Pour une hystérectomie totale, le col de l'utérus ainsi que les trompes sont aussi enlevés. Les ovaires sont conservés.

  • Le traitement conservateur:

Alors que la plupart des diagnostics de placenta accreta requièrent une hystérectomie, dans certains cas un traitement conservateur est envisagé. 

Dans ce cas, le placenta est laissé en place dans l'utérus . Une embolisation des vaisseaux placentaires sera faite suite à la césarienne afin que le placenta se résorbe de lui-même dans les mois qui suivent. 

Cette procédure appelée traitement conservateur, permet d'éviter une hystérectomie. Cependant elle présente des risques d'hémorragies dans les premières temps et d’infection par la suite.

Symptômes associés au placenta accreta
 

Il n'y a pas de symptômes reconnus associés à une grossesse avec placenta accreta ce qui rend son diagnostique d'autant plus difficile. 

Les saignements vaginaux sont les symptômes souvent associés à des grossesses avec placenta accreta mais ces symptômes sont en fait associés au caractère preavia du placenta (recouvrant le col de l'utérus), la plupart des femmes ne développent aucun symptômes.

Quoi qu'il arrive, si un saignement vaginal survient au cours d'une grossesse, il faut consulter rapidement pour en déterminer la cause. Si vous avez été diagnostiquée avec un placenta accreta au cours de votre grossesse consultez immédiatement votre équipe pour les avertir en cas de saignements vaginal.

Le Placenta Accreta en chiffres

2088

En France le placenta accreta concerne 1 grossesse sur 2088

50%

Des placenta accretas ne sont pas diagnostiqués avant l'accouchement

70%

Des cas de placenta accreta donnent lieu a une naissance prématurée

40%

Des patientes atteintes de placenta accreta developpent des troubles de stress post traumatic

bottom of page